EP 16 – Alice Zagury : La Famille, sans filtre

 

Alice Zagury est CEO de The Family.

Ce n’est pas un accélérateur de startups mais « une famille pour entrepreneurs ambitieux ». Elle ne le sait pas, mais nous nous sommes déjà rencontrés.

En 2014, un cours sur les startups m’emmène rue de Poitoux. Je n’ai pas bien compris ce qu’on y fait, ni ce qu’est une startup, mais ça m’intéresse. Arrivés là bas, un type nous parle pendant 30 minutes. Je suis scotché. Je trouve ça génial. Mon pote aussi.

Je veux faire des startups.

Ce type, c’est Oussama Ammar. L’un des fondateurs de ce qui s’appelle alors « TheFamily », tout attaché. Ce que je viens de vivre, c’est « l’effet Oussama ». Je l’écoute et j’ai l’impression de comprendre quelque chose d’évident. Les startups, c’est évident. Le reste ne m’intéresse déjà plus.

Quelques années plus tard, j’ai grandi, et les choses me semblent moins évidentes. Mais l’effet perdure. The Family a beaucoup grossi et s’étend à l’international. Sur Nouvelle École, les invités en parlent, les auditeurs les demandent. Moi aussi à vrai dire, j’aimerais discuter avec eux.

En arrivant à mon rendez-vous avec Alice, j’ai mon idée préconçue de ce qu’est The Family. Je ne suis pas étanche et toute personne qui gravite autour de l’écosystème startup parisien en entend parler au moins une fois par jour. The Family, c’est clivant. Ca ne laisse personne indifférent.

Avant de rencontrer Alice, je lis tous ses articles et regarde toutes ses vidéos. J’ai peur de me trouver face à quelqu’un d’évasif, ou pire, de froid. J’ai peur de ne pas arriver à gratter sous le storytelling. Après tout Nouvelle École, ça parle des gens, pas des boites.

Heureusement pour moi, je suis complètement à coté de la plaque. Une fois n’est pas coutume. Me voilà face à la personne la plus sympathique du monde. Deux minutes d’interview me font réaliser mon erreur de jugement. Je suis désarçonné.

Quelques jours auparavant, Jean de La Rochebrochard m’avouait avoir rejoint The Family pour « l’authenticité ». J’avais hoché la tête comme un idiot. Je n’avais aucune idée de ce dont il parlait.

Mais là, j’écoute Alice me raconter son histoire, sans filtre. Et je commence à comprendre.

C’est criant d’honnêteté.

Antonin

Notes et références :

Si vous avez aimé

Pensez à vous abonner sur iTunes ou Soundcloud.

Et le mieux du mieux serait de laisser un avis sur iTunes, avec tout l’amour que vous portez à Nouvelle École !

Antonin

2 réponses
  1. Fdl
    Fdl dit :

    Lourd lourd!
    Il y a une approche différente dans ton interview qui apporte beaucoup de valeur à l’échange! Je follow The Family depuis un peu plus de 2 ans maintenant, j’ai eu l’occasion de rencontrer Alice. Malgré les heures de vidéos que j’ai bouffées, j’en apprends beaucoup dans ce podcast.
    Très pertinent, y’a un truc, un ton, une atmosphère que je ne saurai même pas expliquer…
    Top! Super moment, vrai, sincère et en dehors des clichés.

    En attendant B2O… Bravo!
    Mounia.

    • antoarcher
      antoarcher dit :

      Merci ! Ca me fait grandement plaisir. N’hésite pas à me dire aussi si/quand c’est nul 🙂

      Quelque chose de lié à Booba arrive à 17h00 !

Les commentaires sont fermés.