EP 31 – Adrien Ménielle : Toujours faire de son mieux

Adrien Ménielle Nouvelle École

C’est l’histoire d’un mec qui s’est réinventé.

J’ai peur du temps qui passe. Quand j’étais petit, les joueurs de foot étaient des adultes et je pouvais encore devenir Zidane. Hier j’ai vu un match avec Neymar en j’ai réalisé que ça y est, c’est mort.

Plus je grandis, plus le temps passe vite, plus je me dis « je ne pourrai jamais faire ça ». Chaque choix de vie devient un investissement que je n’ai pas envie de rater.

Il y a 4 ans, je ne sais pas si Adrien Ménielle se disait la même chose. À cette époque, il était toujours illustrateur et ironisait sur Vine :

Tu as 33 ans et tu n’as rien accompli dans la vie.

Au moment où j’écris cet article, il vient de finir de jouer le rôle principal dans une série qu’il a écrite.

C’est un épisode pour tous ceux qui se disent « je ne pourrai jamais faire ça ».  Voici ce que j’en retiens :

1. Toujours faire de son mieux

Son premier boulot payé en tant qu’illustrateur, c’était pour TGV Magazine. J’ai connu des paquets de céréales bio plus lus que ce journal. Lui n’en attendait rien de spécial.

Mais par chance, le directeur de Nathan Jeunesse a décidé d’ouvrir ce magazine. Il est tombé sur les illustrations d’Adrien et l’a embauché.

Ses premiers sketchs sur internet étaient faits sur Vine, une plateforme pour publier des vidéos de 6 à 7 secondes.

« Les vines c’est comme ce que tu fais avec la caméra de ton père quand t’as 8 ans. Sauf que moi j’en avais 33. »

Encore une fois, il n’en attendait rien de spécial.

Mais par chance, les types de Golden Moustache ont aimé. Ils lui ont proposé de passer un essai. En 4 ans, Adrien est devenu auteur, comédien et même réalisateur au sein de Golden Moustache, dont il a ensuite assumé la direction artistique.

Il a respecté la chance.

J’essaye de m’inspirer de ces gens qui font toujours de leur mieux, mais c’est difficile. J’ai du mal à savoir quand c’est bien, ou quand c’est mieux. Je ne sais même pas si les gens lisent ça. Si j’écris « banane », est-ce que quelqu’un le verra ?

Si oui, faites-moi signe. Sinon, je continuerai à essayer de faire mieux.

2. Ne pas se limiter

« Je voyais Golden Moustache et je me disais : « Ah, c’est génial, mais bon, moi je pourrai jamais faire ça. «  »

Je me suis marré quand il a dit ça. J’étais en train de me dire la même chose à son sujet : « Ah, c’est génial, mais bon ce n’est pas pour moi ce genre de métier ».

Je crois que les choses qui m’intéressent sont réservées aux autres. Si je ne suis pas à leur place, n’est-ce pas qu’il y a une raison ? Je me sens trop vieux pour commencer.

Récemment, on m’a demandé quel est le meilleur aspect de Nouvelle École.  C’est d’avoir l’opportunité de voir les gens tels qu’ils sont et de leur poser les questions que je me pose :

  • comment on fait ?
  • est-ce que c’est difficile ?
  • est-ce que tu as peur parfois ?

Moi j’ai un peu peur, tout de même. J’essaie de ne pas le montrer, mais j’ai assez de nuits blanches à mon actif pour prétendre le contraire.

La bonne nouvelle, c’est que je ne suis pas seul. À chaque interview, je découvre un nouvel humain avec ses forces et ses failles, ses convictions et ses doutes.

Je découvre des gens qui ont encore le syndrome de l’imposteur et d’autres qui pensent n’avoir rien fait d’important. De l’extérieur, je n’y aurais pas cru.

Surtout, je découvre des gens qui se sont dit : « Allez, je le fais ».

En 4 ans, Adrien Ménielle s’est réinventé. Il est passé de spectateur à acteur. À se remémorer quand on se dit « je ne pourrai jamais faire ça ».

SE RETROUVER DANS L’ÉPISODE :

  • 06:30 : L’introversion : tentative de définition
  • 12:30 : Ses soucis d’adaptation à l’école
  • 20:00 : Ses débuts en tant qu’illustrateur
  • 26:30 : Vine et la transition vers Golden Moustache
  • 31:30 : Son rapport à l’autopromotion, au succès et au fait de se vendre
  • 41:00 : Ses débuts chez Golden Moustache
  • 52:00 : L’importance de démarrer sans attendre
  • 01:05:00 : Ne pas s’enfermer dans un rôle
  • 01:18:00 : Les questions perso

Notes et références :

Si vous avez aimé :

Laissez un avis sur iTunes, avec tout l’amour que vous portez à Nouvelle École !

J’ai aussi commencé un Tipeee, où vous pouvez me soutenir financièrement si le coeur vous en dit. Il y a déjà 18 personnes qui le font et ça me fait le coeur gros comme ça : ❤️

Autrement, vous pouvez laisser votre avis sur l’épisode dans les commentaires. Qu’est-ce que vous avez aimé ? Détesté ?

2 réponses
  1. Antoine
    Antoine dit :

    Banane
    Excellent article qui donne très envie d’écouter l’épisode ! Continues, je pense que c’est un très bon teaser pour nous 🙂 Je te confirme ca après l’écoute !

  2. Sauciflette
    Sauciflette dit :

    Sur ton site les images de Flober et d Adrien Menielle sont inversées. En tt cas, très bon podcast qui s’améliorent au fil des épisodes.

Les commentaires sont fermés.