Articles

EP 21 – Patrick Beja : On récolte ce qu’on sème

C’est un mec qui habite dans un pays scandinave et qui fait des podcasts.

J’avais demandé à mon cousin quels podcasts il écoutait. Pas le mien (traître), mais il ne ratait aucun épisode du RDV Tech animé par Patrick Beja.

Patrick Beja, c’est le pionnier du podcast. Depuis 10 ans, il produit des émissions. En 2014, il quitte son job de rêve chez Blizzard pour se consacrer à plein temps à sa passion : faire des podcasts.

Aujourd’hui, il produit plusieurs émissions écoutées par des centaines de milliers de personnes. Plus incroyable encore, il est financé uniquement par ses auditeurs via Patreon, un sytème de crowdfunding récurrent. Pas de pub, Patrick est un pur indépendant. Il fallait l’inviter sur Nouvelle Ecole.

Je voulais savoir comment me faire financer par mes auditeurs (oui, vous)

1% de ton audience te donnera entre 2 et 3 euros.

J’ai fait le calcul rapide, ça ne fait pas assez pour acheter des pâtes, alors on attendra !

 

Antonin

Notes et références :

Se retrouver dans l’épisode :

  • La nécessité de prendre des risques quand on est jeune (07:00)
  • Ses débuts dans les podcasts, époque Wolrd Of Warcraft (18:40)
  • Son job de rêve chez Blizzard et sa vie d’employé (23:00)
  • Son switch pour devenir podcaster à plein temps et l’importance de Patreon(25:30)
  • Ses conseils à tous ceux qui veulent se lancer dans un projet créatif (36:30)
  • Comment construire une audience et l’importance de l’authenticité (45:00)
  • Sa vie perso, ses combats, ses conseils et ce qu’il ferait s’il n’avait pas peur (56:00)

Si vous avez aimé :

Vous aimerez également l’interview de Mehdi Maizi

Pensez à vous abonner sur iTunes

Et le mieux du mieux serait de laisser un avis sur iTunes, avec tout l’amour que vous portez à Nouvelle École !

EP 03 – Willy Braun : Les choix de vie se conjuguent au singulier

Willy ne savait pas ce qu’il voulait faire, alors il a commencé par faire un peu de tout. Quand il était ado, il jouait à Warcraft et Counter Strike, les “vrais jeux”, et lisait des bouquins.Aujourd’hui, Willy est VC(venture capitalist).

Il a créé Daphni, un fonds d’investissement cool qui investit dans de jeunes startups. Il nous parle de son parcours, de sa curiosité naturelle qui l’a poussé à toucher à tout et de la voie qu’il a trouvé pour l’instant.

On parle investissement, levées de fonds et entrepreneuriat. Que faire quand on monte une startup ?

On parle aussi bouquins : Tim Ferris, Never Eat Alone et autres hacks de productivité. Mais surtout, on est assis à la terrasse d’un café du sentier.

Le “Silicon Sentier”, comme on entend parfois à Paris. On boit un coca et il fait beau. Bref, la vie est belle.

EP 02 – Adrien Montcoudiol : Pas de boss, pas de bureaux, pas d’horaires

Adrien Montcoudiol en avait marre de son boulot, alors il l’a quitté pour cofonder Mangrove avec des amis.

Mangrove, c’est une organisation qui expérimente une nouvelle façon de travailler. Une zone d’exploration pour ceux qui ne sont pas encore sûrs de ce qu’ils veulent faire dans la vie, et qui veulent se laisser le temps d’apprendre et d’expérimenter.

Le motto :

« It’s possible ».

EP 01 – Boris Paillard : Monter dans le Wagon du code

Boris Paillard a cofondé le Wagon avec son frère Romain il y a trois ans.

Je voulais commencer un podcast alors je suis allé voir Boris qui était mon prof au Wagon :

Si je commence un projet pour faire des interviews, tu veux bien passer dedans ?

Il avait répondu oui. Ouf, j’aurais au moins une interview. J’étais fan du Wagon.

On aborde son entrée dans l’entrepreneuriat, comment ils ont commencé leur boite, l’utilité relative des cours de techno au collège et quelques conseils pour apprendre à coder.

C’est aussi l’occasion pour moi de dire mes premières bêtises en tant qu’hôte stressé de l’émission, et même d’avoir un blanc gênant.

Si vous avez aimé :