#52 – Shirley : S’écouter pour être libre


« J’ai mis longtemps à comprendre que j’étais dans une équipe, que je portais un maillot ».

Moi aussi, j’ai mis longtemps à comprendre que je portais un maillot. Je me croyais libre et puis, un jour, ma liberté me faisait trop mal au ventre alors j’ai tout envoyer balader.

Depuis, je déconstruis, mais ça me fait peur. Peut-on tout déconstruire ? Doit-on tout déconstruire ? Et si on y arrive, que reste-t-il ? Devient-on mystique et bizarre comme Jim Carrey ?

À un moment, Shirley a trop déconstruit. Derrière, il y avait le vide et la dépression et je ne veux plus tomber dans le vide et la dépression.

Shirley dit que le standup c’est comme la vie.

Ce sont des cycles : réussir pour échouer, échouer pour réussir. J’aime cette idée. On recommence tous les jours, mais on ne répète jamais. On apprend à s’écouter, pour prendre la meilleure décision au prochain embranchement. Parfois on rit, parfois non. On ajuste.

C’est peut-être ça la solution : reconnaître qu’on porte un maillot. Ne pas le jeter par terre pour le piétiner, mais accepter de jouer avec. L’enlever un peu, pour voir, mais le remettre pour se rassurer. Et ne plus chercher à l’échanger avec ceux d’en face.

Se retrouver dans l’épisode :

  • 04:00 Le pouvoir de l’instant présent
  • 11:00 Jusqu’où peut-on se déconstruire ?
  • 18:00 Faut-il souffrir pour être libre ?
  • 36:00 Shirley et le standup : « C’est fini de penser au grand public ! »
  • 44:00 « Le standup, c’est la vie » : réussir pour échouer, échouer pour réussir.

Références : 

Shirley :

Les ressources :

  • Le pouvoir du moment présent – Eckhart Tolle (la « bible des dépressifs »)
  • Le prince – Machiavel (le livre que Shirley recommande)
  • Mémoires de l’enfer, la biographie de Marilyn Manson par Neil Strauss. C’est juste mentionné mais j’ai tellement aimé ce livre que je vous le recommande.
  • Jim and Andy, the great beyond – l’excellent documentaire sur Jim Carrey et son rôle dans Man on The Moon (dispo sur Netflix)
  • Un café au Lot7, bon podcast sur lequel j’avais entendu Shirley. C’est Louis Dubourg, qui interview (bien) des humoristes.

Les gens :

Quel moment de cet épisode avez-vous préféré ? Dites-moi dans les commentaires !

#BONUS4 : Écoute toi, tu vas mourir.
#51 - Michel Lévy-Provençal : Comment trouver du sens
1 réponse
  1. Killian
    Killian dit :

    Je reviens sur la fin de l’épisode concernant les interruptions: durant les podcasts, il m’arrive de me poser une question quand l’invité répond…
    Un instant plus tard j’entends la question être posée, c’est juste magique! 😀

    Et c’est aussi ça la puissance de ce podcast, c’est l’interraction qui est directe!

    Sinon autant lire une biographie 😉

Les commentaires sont fermés.